Les caméras de vidéosurveillance voient rouge

Date de publication : 12/06/2017  |  Auteur D.K

Photo © Hightways England via flickr
Photo © Hightways England via flickr
C’était su, connu et prévu et c’est maintenant arrivé : les caméras de vidéosurveillance sont vulnérables aux dangers numériques. La preuve, OVH l’a eue. Ou plutôt l’a subie. En septembre 2016, pas moins de 145 000 caméras de surveillance envoyaient leurs flux vers les serveurs de l’hébergeur roubaisien (et plus grand hébergeur de sites Internet en Europe). Depuis longtemps, des sites internet comme Shodan – qui répertorient les objets connectés dont certains accessibles par les identifiants et mots de passe d’origine – permettaient déjà de se faire une idée de l’étendue des dégâts. Certaines caméras étaient d’ailleurs célèbres pour être des passoires accessibles avec les mots de passe de la maintenance. Depuis, la situation a un peu évolué et les constructeurs, les fabricants et les installateurs s’intéressent de plus en plus à la question. Certains ont produit des patchs et des correctifs. Un rouage dans la chaîneInterrogé sur le sujet, Genetec, qui propose des solutions logi...
Contenu réservé

Actualité parue dans Face au Risque n°Lettre Retour d'Expérience n°45 -

Prix de l'actualité : 5 €
Pour lire la suite :