Après la Grenfell tower, la vulnérabilité des immeubles français en question

Date de publication : 20/09/2017  |  Auteur : René Dosne

Photo Sdis 59
Photo Sdis 59
Suite au dramatique incendie de la Grenfell tower de Londres survenu le 14 juin 2017, un rapport portant sur l’évaluation de la réglementation incendie française des habitations a été demandé au CSTB (Centre scientifique et technique du bâtiment) par le ministère de la Cohésion des Territoires.Un immeuble en feu à GrignyL’incendie dévastateur survenu le 21 août 2017 à Grigny (Essonne) illustre parfaitement la problématique des immeubles d’habitation de 4e famille (plus de 28 m et moins de 50 m). Les secours sont appelés en début d’après-midi pour « feu d’appartement au 12e étage avec sortie de flammes » dans un ensemble constitué de 14 étages. Si aucun signe d’incendie ou d’affolements ne sont visibles côté rue, il faut contourner la barre d’immeubles pour découvrir l’ampleur du feu : des flammes s’échappent des 12e, 13e et 14e étages entraînant des écoulements et chutes de matières enflammées qui allument bientôt le contenu des balcons des étages inférieurs. Un occupant, aveugle, e...
Contenu réservé

Actualité parue dans Face au Risque n°Lettre Retour d'expérience n°47 -

Prix de l'actualité : 5 €
Pour lire la suite :