Un train de super déraille à la voulte

Date de publication : 01/06/1993  |  Dosne René

Photo René Dosne
Photo René Dosne
Le 13 janvier dernier, en fin de soirée, un train d'essence jette l'effroi dans une petite ville bordant Ie Rhône, en limite de I' Ardèche. Ce grave incendie, qui n'est pas sans évoquer celui de Chavanay - survenu en 1990, à quatre-vingts kilomètres de là - rappelle les risques liés aux transports de matières dangereuses. 23 h 30. Les contreforts des monts du Vivarais amplifient une nouvelle fois Ie martèlement sourd et rythmé d'un train de marchandises traversant La Voulte. Plus de cent trains passent journellement dans cette commune, barrée par un axe straégique reliant les régions Iyonnaise et marseillaise. Les Voultains ne les entendent même plus. Le train 48590, qui sort du tunnel et traverse la vieille ville, va se faire entendre, lui. Lors de la traversée de la gare de la Voulte, les agents de la SNCF ont apercu une anomalie entre deux wagons. Le drame va éclater - 600 mètres plus loin, au passage d'un aiguillage, au lieu dit Ie Pont noir ...Le convoi, constitué de 20 wagons...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°294 - juin 1993 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :