L'incendie de Troyes

Date de publication : 01/04/1985  |  Auteur : René Dosne

L'incendie de Troyes
Le « Bouchon de champagne», c'est le vieux Troyes: il doit son nom à la forme particulière que lui donnent les rues qui le délimitent. L'incendie y a touché un groupe de 12 maisons, de un à trois niveaux. Elles abritaient 14 magasins, répartis sur 2000 m². Construits au XVIe siècle, tous les bâtiments sont faits de torchis sur une structure de bois. On y dénombre huit magasins de vêtements, un restaurant, un salon de coiffure, une agence de voyage, un magasin de chaussures, un magasin de vente d'articles pour caves et spiritueux, un cabinet de pédicure, un maroquinier. L'ensemble est traversé par quatre courettes, qui éclairent les façades intérieures des constructions. Aucun recoupement résistant au feu n'existe entre les habitations. Certains combles communiquent. Les escaliers, de bois, ne sont pas encloisonnés efficacement. Au bas des courettes, des réserves de marchandises, dans les habitations de nombreuses bouteilles de butane.Le groupe touché est pris dans un pâté de...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°212 - avril 1985 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :