L'enfer au cœur du Mont-Blanc

Date de publication : 01/11/1999  |  Dosne René

Photo DR
Photo DR
Le 24 mars 1999 en milieu de matinée, une catastrophe sans précédent se produit au coeur du tunnel du Mont-Blanc causant la mort de 39 personnes. Le sinistre ravagera 34 véhicules, dont 23 camions, 1 camionnette, 9 voitures de tourisme et 1 fourgon d'incendie répartis sur plus de 1,3 km.Dans un tunnel au trafic moyennement dense (300 véhicules/ h dont 50 % de poids lourds, un camion belge s'arrête à 6,5 km de l'entrée française, face au garage 21, au terme d'une montée antérieure de 4 km à 7 %. Un incendie semble se développer au niveau de la cabine ou en dessous. Ce qui n'est encore qu'un incident est déjà perçu par le PC français depuis 2 minutes, les opacimètres des garages 14 et 18 ayant déclenché au passage du véhicule. Les caméras réparties dans le tunnel permettent de constater un enfumage depuis le garage 16, à 1 500 m ... L'enfer au coeur du mont blanc L'alerte, déclenchée à 10 h 54, entraîne le départ du premier engin-pompe du tunnel armé par 4 hommes. Le tunnel est...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°357 - novembre 1999 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :