Incendie de clinique : deux morts

Date de publication : 01/03/1979  |  Rédaction

Construit en 1971-72, ce bâtiment de trois étages, en forme de T, fait partie d'une extension d'une clinique moderne. Le feu et ses conséquences ayant été limitées à cette extension, la description suivante ne concernera que cette partie de la clinique. Le toit et les planchers, en béton armé de 20 centimètres d'épaisseur, sont soutenus par des poteaux de béton armé. Les murs extérieurs sont constitués de blocs de béton de 25 centimètres d'épaisseur, avec un revêtement en briques de 10 cm. L'isolation est réalisée par des plaques de polystyrène rigide de 2,5 cm d'épaisseur collées sur les blocs de béton et revêtues de plâtre. Les cloisons intérieures sont constituées de plaques de plâtre, placées de part et d'autre de poteaux d'acier, avec une isolation en fibre de verre. Ces cloisons montent plus haut que le plafond suspendu, mais dans la plupart des cas ne jointent pas de façon hermétique avec les plaques situées au-dessus. Les plafonds sont constitués de plaques non combusti...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°151 - mars 1979 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :