Feu dans une usine textile : le fluide caloporteur frappe deux fois

Date de publication : 03/09/2016  |  Auteur : René Dosne

Photo Sdis 26
Photo Sdis 26
Mercredi 10 février 2016, 5 h 48. La quiétude de la grande salle de contrôle vitrée des lignes de polymérisation poly 1 et poly 2 de l’usine Solvay à Valence (Drôme) est brutalement troublée par une alarme : « chute de température de la chauffe ». Ce qui signifie une vraisemblable fuite de liquide caloporteur à 280 °C. Ce liquide maintient le polymère à température de travail dans les installations de poly 1. Un rondier dépêché dans le bâtiment contigu pour une levée de doute trouve en quelques minutes l’origine de la fuite sur un échangeur primaire du niveau deux et demi. La fuite est importante et le liquide brûlant s’écoule déjà sur les trois niveaux inférieurs, au travers des planchers de caillebotis. Les équipiers incendie se présentent à 6 h 10 équipés de leur ARI (appareil respiratoire isolant). Il est décidé de procéder à un arrêt « propre » des installations, visant à préserver l’outil de production. En effet, un arrêt d’urgence figerait le polymère tout au long du p...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°525 - Septembre 2016 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :