Explosion catastrophique d’un gazoduc en Belgique

Date de publication : 01/10/2004  |  Auteur : René Dosne

Il est 8 h 14 lorsque les pompiers sont alertés pour « fuite de gaz », dans la zone de Ghislenghien, à environ 50 km de Bruxelles, entraînant le départ d’un engin-pompe, d’un camion citerne de 8 000 l et de l’officier de garde du centre de secours de Ath, non loin de la frontière franco- belge. Une fuite est survenue sur le gazoduc « 1 000 », matérialisée par un sifflement, un tremblement du sol et la création d’une cavité dans le sol. À 8 h 30, les pompiers demandent le service du gaz tandis qu’un périmètre de sécurité se met en place : des dizaines d’ouvriers travaillent sur les chantiers, notamment sur celui de la construction de l’usine la plus proche du lieu du sinistre, et dans les entreprises environnantes. Cinq minutes plus tard, un agent du gaz est envoyé sur place. La fuite s’aggrave : un jet blanchâtre d’une quinzaine de mètres de haut fuse avec bruit, arrachant pierres et morceaux d’asphalte du sol où se forme un cratère. À 8 h 56, c’est l’explosion. Lorsque le nu...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°406 - octobre 2004 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :