Déraillement d'un train de produits chimiques

Date de publication : 01/05/2000  |  Auteur : René Dosne

Photo SP Saint Galmier
Photo SP Saint Galmier
Le 21 mars 2000, aux alentours de 6 h 30, près de Saint Galmier (42), un train de marchandises déraille pour une raison encore indéterminée hors agglomération. Après avoir traversé le pont enjambant un petit affluent de la Loire, le cinquième wagon d'un convoi qui en comporte 35, quitte les rails. Il entraîne hors des voies 18 wagons qui, dans un fracas assourdissant, se percutent et se renversent, labourant le ballast, fauchant les arbustes, éparpillant leurs essieux dans les prés alentour. Quatre wagons-citernes transportant chacun 54 t d'acide nitrique se déchirent et déversent leur chargement. Plus loin, un wagon-citerne d' acide fluorhydrique roule au bas du ballast et s' immobilise au bord de la rivière.Pour les pompiers, alertés à 6 h 39 pour « train dégageant une fumée suspecte », la situation est relativement confuse. Un épais panache orangé frôle le sol avant de s'élever dans le ciel et de s'étaler sur 2 à 3 km vers le nord-ouest, masquant l'amas de wagons enchevêtrés. Equ...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°363 - mai 2000 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 15 €
Pour lire la suite :