Après WannaCry, voici ExPetr

Date de publication : 11/07/2017  | 

Le 27 juin 2017, une campagne mondiale de malware a atteint des cibles basées principalement en Ukraine et en Russie. Mais les attaques ont également touché des entreprises en Europe et en Chine. En France, Saint-Gobain, BNP Paribas, la SNCF, Veralia (emballages alimentaires en verre) ont confirmé avoir été touché par « une cyberattaque ».D’après Kaspersky Lab, spécialiste de la cybersécurité, cette nouvelle attaque n’est pas une variante du ransomware Petya, visant les systèmes Windows, comme cela a été annoncé. Il s’agit, selon ces spécialistes « d’un nouveau ransomware qui n’a jamais été observé jusqu’à présent. Bien qu’il ait certaines similarités avec Petya, il possède des fonctionnalités complètement différentes. »Kaspersky Lab explique que ExPetr (c’est ainsi qu’il l’a baptisé) est un malware de chiffrement qui infecte l’ordinateur de la victime, chiffre le disque dur et rend l’ordinateur inopérant, affichant un message de demande de rançon. Cependant, poursuit le spécialiste...
Contenu réservé

Actualité parue dans Face au Risque n°Lettre Retour d'expérience n°46 -

Prix de l'actualité : 1 €
Pour lire la suite :