Trois ans après, l’usine EveRé pleinement opérationnelle

Date de publication : 13/01/2017  |  Auteur : David Kapp - Face au Risque reviendra sur la thématique des incendies liés au traitement des déchets dans son dossier d’avril

Photo Face au Risque/René Dosne
Photo Face au Risque/René Dosne
Reprise rapide mais d’abord partielle de l’activitéLe site était pourtant bien conforme à la réglementation en matière d’incendie. L’usine EveRé, mise en service en 2010, est l’une des rares en France à mettre en oeuvre plusieurs procédés de valorisation des déchets (tri primaire, tri secondaire, méthanisation, compostage, valorisation énergétique). Elle a su tirer les leçons de ce sinistre lors de sa reconstruction achevée courant 2016. Certaines unités ont pu reprendre très rapidement leur fonctionnement, permettant une activité partielle du centre pendant tout le temps de reconstruction. Si la sécurisation et le démantèlement des anciennes unités ont débuté au lendemain de l’incendie, l’accord pour le permis de construire est intervenu en mai 2014. Le dernier feu vert administratif a été accordé en octobre 2014 et le chantier à proprement parler a pu être lancé en décembre 2014. Aucun plan social n’a été mené et le chômage technique a été évité, notamment en favorisant la formati...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°529 - Janvier 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 5 €
Pour lire la suite :