LyondellBasell panse encore les plaies de l’incendie de Berre-l’Étang

Date de publication : 11/09/2017  |  Auteur : Ève Mennesson

Photo Sdis 13
Photo Sdis 13
L’incendie maîtrisé, la thèse de l’accident est très vite écartée par les enquêteurs après la découverte d’engins explosifs. Le contexte d’alors – quelques mois après l’attaque de Charlie Hebdo et de l’Hyper Cacher – oriente rapidement l’enquête sur la piste terroriste. Est également étudiée la possibilité de la vengeance d’un salarié ou ex-salarié, la situation sociale du site étant en effet tendue à l’époque : la fermeture de la raffinerie en 2014 avait conduit au blocage de l’usine en 2011 et à plusieurs suppressions de postes.Des motivations flouesC’est finalement un homme qui n’a jamais travaillé chez LyondellBasell et qui ne répondait apparemment à aucune motivation terroriste qui aurait agi. Le suspect a, au contraire, déclaré vouloir, par ce geste, alerter la France sur le positionnement de certains États étrangers. Des motivations encore floues, donc. L’arrestation du suspect a eu lieu en juin 2016, après près d’un an d’enquête. C’est seulement après avoir entendu les 4 000...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°535 - Septembre 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 5 €
Pour lire la suite :