La courbe de montée en puissance

Date de publication : 01/09/1994  |  Auteur : Jean-Claude Lavallée, Direction technique de l'Union française des industries pétrolières (Ufip)

Photo DR
Photo DR
La lutte contre les feux de liquides inflammables, des hydrocarbures en particulier, passe nécessairement, dans l'état actuel des techniques, par l'emploi massif de mousse physique. Pour les feux importants intéressant des surfaces pouvant aller jusqu'à 7 000 m² , tout décideur opérationnel doit garder à l'esprit quelques grands principes d'intervention. Il sait d' une part, que toute action de mousse commencée ne peut être interrompue et qu'elle est toujours bénéfique sur un feu même si le taux d'application instantané ne permet pas une extinction rapide et, d'autre part, que l'extinction des grands feux passe par deux phases successives nécessaires: une phase de temporisation pendant laquelle l'attaque du feu s'effectue à la mousse avec des taux d'application progressifs ne permettant pas d'envisager une extinction totale. C'est durant cette phase que sont rassemblés tous les moyens nécessaires à l'attaque finale; une phase d'extinction pendant laquelle les moyens mis en œuvre...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°305 - septembre 1994 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :