Se former au risque attentat

Date de publication : 07/03/2017  |  Auteur : Valérie Dobigny

Photo Préfecture du Morbihan
Photo Préfecture du Morbihan
L’attentat de Saint-Quentin-Fallavier (Isère) sur le site d’Air Products le 26 juin 2015, où un conducteur d’une société de transport prestataire de l’usine est entré et a tenté de faire exploser des citernes de gaz, a démontré la vulnérabilité des sites sensibles et l’urgence de se préparer à ce type d’attaque. Un mois après l’attentat, une instruction du Gouvernement, datée du 30 juillet 2015, s’est attachée au renforcement de la sécurité des sites Seveso contre les actes de malveillance. Outre la préconisation d’inspecter et d’évaluer la sûreté de ces sites, elle a rendu obligatoire l’organisation d’un exercice sûreté dans un site Seveso catégorisé point d’importance vital (PIV) pour chaque zone de défense avant la fin de l’année 2015.Exercice attentat dans une entreprise SevesoLa société Guerbet, qui fabrique des produits de contrastes pour l’imagerie médicale, a organisé le 5 octobre 2016, sur son site de Lanester (Morbihan), un exercice sûreté grandeur nature. Reconnu comme in...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°531 - Mars 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :