La mobilité routière à l’heure du numérique

Date de publication : 28/06/2017  |  Propos recueillis par Bernard Jaguenaud

Photo Wikimedia
Photo Wikimedia
Face au Risque. Quel constat général peut-on faire en matière d’évolution du risque routier ?François Nédey. En 2016 et début 2017, on a constaté trois phénomènes. Une reprise de la croissance de l’accidentologie, en particulier des accidents corporels, et une augmentation significative des coûts moyens. L’augmentation de fréquence, assez générale sur toutes les garanties, s’explique globalement par l’augmentation de la circulation. Cette situation est à la fois due à l’effet de la baisse du prix du pétrole et à la préférence donnée à la voiture pour les déplacements de vacances en Europe. Quant à l’accroissement des coûts moyens, en particulier en matériel, l’augmentation est liée à la valeur des véhicules. Sur des tranches de véhicules de valeur d’achat supérieure à 20 000 ou 30 000 euros, les coûts de réparation augmentent en raison du nombre de capteurs qui équipent les véhicules, de la nécessité de les recalibrer, etc. Par ailleurs, certaines marques ont augmenté significativem...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°534 - Juillet - Août 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :