Sécurité informatique (2)

Date de publication : 01/02/1991  |  Auteur : Chantal Delsouc

Sécurité informatique (2)
Les sociétés d'assurances sont de plus en plus nombreuses à proposer des polices pour se prémunir contre les dangers liés à l'informatique. Toutefois, si la majorité d'entres elles assurent volontiers les risques matériels (dégâts des eaux, incendie, bris de machine, etc), il n'en est pas de même pour les dommages immatériels (fraude, détournement, virus informatiques). En fait, seules les grosses sociétés se positionnent en force sur ce marché encore balbutiant. Difficile en effet, ou regard de l'évolution technologique, d'évoluer les conséquences pécuniaires d'un sinistre immatériel. De plus, la destruction ou le vol d'informations entraîne généralement des pertes d'exploitation et des frais de reconstitution qui se chiffrent en centaines de millions de francs. Globalement, les prestataires proposent deux types de contrat d'assurance: soit une garantie Tous Risques Informatiques (TRI), qui couvre les risques accidentels classiques (incendie, explosion, etc) et qui peut être assort...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°270 - Février 1991 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :