Gants : l'atout technologique

Date de publication : 01/06/1998  |  Auteur : Raymond Sieffert

Bien avant l'ère industrielle, le travailleur manuel, alors privé de toute protection officielle, se protégeait les mains avec ce qu' il pouvait trouver dans son environnement immédiat : une toile en coton ou en jute qu'il transformait en bandage à l' aide d' une cordelette. Par la suite, ce moyen rudimentaire a été remplacé par des gants en cuir tout simplement parce que c 'est la matière traditionnelle que les gantiers savaient particulièrement bien travailler. Dans les années 50, on utilisait encore et surtout des gants en cuir, et depuis peu des gants industriels en PVC trempé sur support coton. Un gant bien identifié pour chaque type de risque Au cours des dernières années, les technologies ont évolué et les matériaux des plus divers ont permis d' améliorer notamment les performances :gants coupés et cousus dans différentes formes et modèles, avec ou sans manchettes : en cuir (ovin, bovin, caprin) fleur ou croûte, naturel ou teint, hydrofuge, traité anti-chaleur ... e...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°344 - juin 1998 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :