Vers la fin d’un « bricolage » en sécurité-sûreté

Date de publication : 01/03/2018  |  Auteur : Antonio Arroyo Enseignant métiers de la sécurité Auteur d’une thèse sur la professionnalisation et le développement professionnel des agents de sécurité privée en France Laboratoire Cirnef

Photo State Chancellery of Latvia
Photo State Chancellery of Latvia

La sécurité privée n’est pas une économie comme les autres. Elle est liée à la sécurité publique qui la contrôle et la sanctionne et à laquelle elle participe de plus en plus. Antonio Arroyo, chercheur et enseignant, étudie depuis plus de 10 ans le secteur qui témoigne selon lui d’aspirations en décalage avec les réalités du terrain et où « le bricolage » l’emporte parfois sur la professionnalisation pourtant souhaitée.


La sécurité privée devient de plus en plus importante dans l’action publique. De nouvelles exigences spécifiques aux espaces publics apparaissent, comme les fans zones lors de l’Euro de football. L...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°540 - Mars 2018 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :