Reach : des objectifs hors d’atteinte ?

Date de publication : 01/05/2005  |  Auteur : Yann Brett

L’Europe est le plus important marché mondial de produits chimiques : environ 100 000 substances différentes y circulent, alors que leur toxicité et leurs effets sur la santé humaine sont encore largement inconnus. Pour y voir clair, l’Union européenne projette la création d’un système unique de contrôle, sous le sigle REACH, (Registration, Evaluation and Authorization of CHemicals). Ce ne sont pas moins de 30 000 produits qui doivent être examinés en l’espace d’onze ans, et c’est aux industriels qu’il revient de prouver l’innocuité de leurs produits.Le projet Reach, présenté en octobre 2003 par la Commission présidée à l’époque par Romano Prodi, se base sur trois axes : l’enregistrement : les substances chimiques fabriquées ou importées à raison de plus d’1 tonne/an devront être obligatoirement enregistrées dans une base de données centrale, faute de quoi la substance ne pourra être ni fabriquée ni importée. L’industrie est ainsi tenue de fournir toutes les informations sur la fa...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°413 - mai 2005 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :