Les cobots entrent dans la production

Date de publication : 01/11/2016  |  Auteur : Franck Chevallier

Un cobot, contraction de l’anglais « collaborative robot », est à l’oeuvre depuis le mois de mai 2016 chez Armen Industrie. Ce fabricant de portes et fenêtres en PVC et en aluminium est installé dans le Finistère non loin de Morlaix. Dans l’usine de production, les opérateurs manipulent entre 180 et 200 menuiseries par jour. Des pièces de 50 à 60 kg en moyenne, qui peuvent parfois peser jusqu’à 150 kg et mesurer jusqu’à 3 mètres. Jusqu’à présent, des chemins de roulement permettaient d’accompagner les opérateurs. Mais il leur fallait dans certains cas poser la menuiserie sur une palette ou sur une filmeuse. Un travail classique mais fatigant.Il n’y avait pas particulièrement de troubles musculosquelettiques (TMS) ou d’accidents du travail avant l’arrivée du cobot, mais Pascal Beyou, fondateur et PDG de l’entreprise bretonne, est particulièrement concerné par la santé au travail. Il n’en est pas à sa première solution innovante : « Depuis huit ans déjà, une salle de sport complète es...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°527 - Novembre 2016 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :