Gaz, brouillard d’eau ou mousse ?

Date de publication : 03/09/2016  |  Auteur : Ève Mennesson

Photo Face au Risque/VD
Photo Face au Risque/VD
C’est un des nombreux points du choc de simplification : depuis mars 2016, le sprinkleur n’est plus l’unique système d’extinction automatique autorisé afin de respecter les normes incendie des locaux. Une clarification de la réglementation française est actuellement en cours afin de diversifier les systèmes d’extinction automatique autorisés. Gaz, brouillard d’eau et mousse devraient donc être davantage répandus. Mais attention : chacun de ces systèmes d’extinction automatiques présente des avantages mais aussi des contraintes : ils ne sont donc pas adaptés à toutes les situations. Comme le fait remarquer Jean-Claude Entz, directeur technique de Tyco Fire Protection Products, « le plus important est de procéder à une analyse de risques pour trouver la meilleure solution technique qui corresponde aux attentes des clients ». « L’analyse des risques est une étape indispensable, insiste Arnaud Breton, responsable expérimentation à CNPP. Aujourd’hui, on part souvent à l’envers, des aspec...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°525 - Septembre 2016 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :