Limiter et confiner les pollutions

Date de publication : 01/03/1997  |  Auteur : Girin Michel

Un incendie, un accident, un acte de malveillance, une banale fausse manoeuvre sont susceptibles de générer un écoulement de produits plus ou moins polluants vers le réseau de collecte des eaux usées, un plan d'eau dormant ou le réseau hydrographique . L'écoulement peut concerner non seulement un liquide, mais aussi une poudre ou des matériaux légers, entraînés par le vent, par le ruissellement de la pluie ou par les eaux d'extinction d'un incendie.Pour l'opérateur du véhicule accidenté, le responsable de l'établissement affecté, l'agriculteur concerné ou même le simple particulier, dont la maison vient de brûler, se profile alors le spectre d 'un souci additionnel : celui de la responsabilité involontaire d' une pollution accidentelle des eaux.Les responsables d'établissements industriels classés, contraints par la législation à installer des fosses de récupération autour de leurs cuves de stockage, en sont parfaitement conscients. Les sapeurs-pompiers amenés à intervenir sur de te...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°331 - mars 1997 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :