Points chauds: un risque sous-estimé

Date de publication : 01/02/1997  |  Auteur : Hubert Baratin

Photo BSPP
Photo BSPP
La prévention est une démarche très performante de réduction des risques. Mais elle se limite trop souvent aux circonstances normales des activités dangereuses. Le surcroît de risque résultant d' interventions humaines plus ou moins occasionnelles semble sous-estimé. L' accidentologie montre que des travaux mal préparés et exécutés sans précautions suffisantes peuvent être à l' origine de sinistres graves.Nous examinerons l'incidence des travaux par points chauds sur les risques d'incendie et d' explosion des installations fixes (canalisations comprises) à partir de l'étude d'accidents survenus en France au cours des sept dernières années et répertoriés sur la base de données Aria. L'origine et les circonstances des sinistres sont assez rarement connus avec précision. Une soixantaine d' accidents s'est produite lors de réparations et travaux de maintenance. Pour quarante-quatre d'entre eux, des travaux par points chauds étaient mis en oeuvre. Les secteurs concernés. Aucun secteur ne...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°330 - février 1997 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :