La prévention situationnelle, un ensemble de techniques évolutives

Date de publication : 01/09/2003  |  Auteurs : Jean-Michel Laziou Responsable de l'ingénierie de sécurité du patrimoine, RATP Jean-François Terracol Conseil en sûreté, cabinet Eunomia Spécialistes reconnus de la prévention situationnelle, les auteurs enseignent celle matière ou CNPP dons le cadre du cycle technique malveillance (CT Ceric)

Monsieur Jourdain, le Bourgeois Gentilhomme de Molière, faisait de la prose sans le savoir. Plus prosaïquement encore, combien d'entreprises ou d'institutions publiques ignorent-elles qu'elles emploient des techniques relevant de la prévention situationnelle ? Forgée pour l'essentiel par la criminologie nord-américaine et anglo-saxonne, cette doctrine de lutte contre l'insécurité peut être définie, dans une acception extensive, comme un ensemble de mesures tendant à altérer un contexte pour y dissuader le déclenchement d'actes malveillants ou y susciter des comportements jugés positifs. Polymorphe et évolutive, la prévention situationnelle regroupe plusieurs courants: la théorie du choix rationnel. Selon elle, le passage à l'acte délinquant résulte d'une évaluation réfléchie du forfait en fonction d'un rapport coût/bénéfice. La prévention situationnelle consiste ici à augmenter les difficultés d'action et les probabilités d'arrestation, tout en diminuant les gains potentiels et le...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°395 - septembre 2003 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :