La vidéodétection à l’essai

Date de publication : 09/02/2017  |  Propos recueillis par Gaëlle Carcaly

Photo Philippe Dutel
Photo Philippe Dutel
La vidéodétection en incendie nécessite que soient réalisés des essais pour valider sa fiabilité selon les applications auxquelles on la dédie. Ronan Jézéquel, ingénieur chargé du développement au département Protection mécanique et électronique de sécurité de CNPP, a mené en 2016 une étude sur le sujet. Explications. Face au Risque. Sur quels principes de la vidéodétection en incendie ont porté vos travaux ? Ronan Jézéquel. Deux principes différents ont été abordés dans le cadre de notre étude. Le premier, la détection de fumées par analyse vidéo, se base sur la reconnaissance des caractéristiques de la fumée par une analyse algorithmique des images fournies par des caméras de vidéosurveillance, dédiées ou traditionnelles. Le second, la détection de chaleur par caméra thermique, se base, quant à lui, sur l’exploitation de la mesure de température réalisée par la caméra thermique. Comment cela fonctionne-t-il ? R. J. Pour la détection de fumées, plusieurs options sont possibles...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°530 - Février 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :