Établissements de soins : un marché en petite forme

Date de publication : 01/02/2013  |  Auteur : Patrick Haas Étude réalisée par En Toute Sécurité

Encore largement sous-équipés en matériel de lutte contre la malveillance, les établissements de santé ont mis un spectaculaire coup de frein à leurs dépenses dans ce domaine depuis environ deux ans, bien que la délinquance progresse à grands pas. « Les budgets d’exploitation et d’investissement baissent, si bien qu’il faut se concentrer sur les seules dépenses jugées prioritaires. Les projets retardés ou tout simplement annulés deviennent un phénomène courant à l’échelle du pays tout entier », explique Alain Secoué, président de l’Association des chargés de sécurité des établissements de soins (Acses) qui regroupe environ 450 membres en France. « En fait, il faut malheureusement qu’un acte de violence grave se produise pour déclencher un investissement en sécurité conséquent », ajoute-t-il. « Chaque dépense doit être totalement justifiée et calculée au plus juste » renchérit Stephan Thamier, chargé de sécurité du centre hospitalier de Montauban, un établissement de taille moyenne...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°490 - Février 2013 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :