L’accidentologie dans le secteur des déchets

Date de publication : 04/04/2017  |  Pauline Arama, Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer - Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels (Barpi)

Photo Dreal Grand-Est
Photo Dreal Grand-Est
Le secteur de la gestion des déchets est complexe et multiforme : peu de points communs en effet entre l’activité d’une entreprise de recyclage de déchets métalliques, d’une unité de méthanisation ou d’une usine d’incinération.Les accidents survenant dans ces installations sont tout aussi variés et nombreux. Le secteur des déchets est ainsi le 3e secteur industriel le plus accidentogène : près de 1 100 événements ont été enregistrés dans la base de données Aria entre 2005 et 2014.Les installations les plus touchéesLes accidents et incidents sont en proportion plus fréquents dans les installations de traitement que dans les installations « amont » dédiées au transit/regroupement/ tri. Le traitement des déchets dangereux (hors traitement thermique) se classe ainsi en première position.Suivent les activités d’incinération et de stockage des déchets, dangereux ou non. Les activités de transit/regroupement/tri représentent certes un grand nombre d’accidents, mais celui-ci reste relative...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°532 - Avril 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :