Le bois et l'incendie

Date de publication : 01/11/2000  |  Avec la collaboration de Frédéric Horgues, Alain Vinard, Dominique Millereux

Photo CTBA
Photo CTBA
En terme de réaction au feu, les éléments à base de bois sont classés conventionnellement M3 ou M4 (moyennement ou facilement inflammable) suivant leur nature et leur épaisseur et il n'est pas possible de le rendre incombustible (classement MO selon l'arrêté du 30 juin I983). Il existe cependant des procédés d'ignifugation, à base de vernis, peinture ou par imprégnation en autoclave permettant d'obtenir un classement M2 ou Ml pour des matériaux à base de bois. Ces procédés doivent faire l'objet d'un procès-verbal d'essai de réaction au feu. Les produits ne sont, à ce jour, applicables que sur des matériaux situés à l'abri des intempéries.Si le bois présente, du fait de sa faible conductivité, une réaction au feu limitée, il a par contre une bonne résistance au feu . Sur du bois massif, la vitesse de propagation du front de carbonisation est en effet très lente, de l'ordre de 0,7 mm par minute. Ce front de carbonisation constitue une sorte de barrière thermique limitant fortement la...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°367 - novembre 2000 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :