Pour une fin d’année en toute sérénité

Date de publication : 01/12/2016  |  Auteur : Geneviève Allaire

« Selon les secteurs d’activité, les fêtes de fin d’année génèrent une petite zone de risques pour les entreprises », explique Benoît Vraie, maître de conférences associé à la Sorbonne et responsable de la commission PCA et gestion de crise à l’Amrae (Association pour le management des risques et des assurances de l’entreprise). Certaines peuvent être confrontées à une hausse de leurs activités, notamment certaines industries agroalimentaires, ou à des activités de clôture comptable. Dans ce cas, les entreprises peuvent mettre en place un plan de débordement qui permettra d’accompagner cette hausse temporaire de l’activité (renforcement des équipes, location d’un bâtiment supplémentaire en vue d’augmenter les capacités de stockage). D’autres organisations doivent faire face à une hausse du taux de l’absentéisme due aux pathologies hivernales. Dans ce cas de figure, exceptionnellement, les entreprises peuvent déclencher leur plan de continuité d’activité (mise en place de stratégies...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°528 - Décembre 2016 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :