Verre contre malveillance, une transparence qui résiste

Date de publication : 01/10/2003  |  Auteur : Thierry Delaume

Photo CNPP
Photo CNPP

Des essais normalisés permettent de classifier les vitrages retardateurs d’effraction ou résistant aux balles ou aux explosions


Qu'ils soient destinés à contrer des attaques manuelles ou par armes à feu, les vitrages contre la malveillance utilisés dans le bâtiment font l'objet de classifications à l'aide d'essais normalisé...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°396 - octobre 2003 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :