Télésurveillance : un marché à deux vitesses

Date de publication : 07/03/2017  |  Auteur : Patrick Haas Étude réalisée par En Toute Sécurité

Photo Viappy/Fotolia.com
Photo Viappy/Fotolia.com
Les ménages français sont en train de se convertir massivement à la télésurveillance, stimulés par un nombre toujours élevé de cambriolages et par les menaces terroristes persistantes qui diffusent un sentiment d’insécurité pérenne. Le rythme de croissance sur le segment des particuliers est d’environ 7,5 % par an depuis 2015, en nette accélération par rapport aux années 2000 (+5 à 6 %), selon les statistiques collectées dans l’Atlas d’En Toute Sécurité. Et l’on recense plus de 1,1 million de foyers connectés, soit un taux d’équipement d’environ 4 % seulement. On est en effet bien loin des proportions relevées dans les pays anglo-saxons où le taux frôle les 20 %. Les perspectives de développement sont donc attrayantes. Il n’en est pas de même sur le créneau des professionnels qui est déjà largement équipé en télésurveillance. C’est évidemment le cas dans les banques, les grandes enseignes de distribution, les grandes entreprises ou les PME à risques élevés (industrie pharmaceutique,...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°531 - Mars 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :