Prévenir la corrosion dans les systèmes sprinkleurs

Date de publication : 01/01/2006  |  Auteurs : Maud Douté Karim Karzazi

Photo CORRODYS
Photo CORRODYS
Les systèmes d’extinction automatique par sprinkleurs, pour leur grande majorité en acier, sont vulnérables à l’embouage (dépôt de particules boueuses) et à la corrosion. Ces deux phénomènes qui s’amplifient au fur et à mesure du vieillissement des réseaux, peuvent remettre en cause la fiabilité du système. Pour les limiter, plusieurs types d’actions peuvent être menés, lors de la conception du système jusqu’au moment des révisions.Il existe plusieurs types de corrosion, qui peuvent se combiner. Parmi les plus courantes : La corrosion électrochimique, corrosion au sens strict, est le résultat de l’altération du métal au contact de l’oxygène de l’eau. Les produits inhibiteurs agiront sur ce type de corrosion. La corrosion par altération différentielle, la plus fréquente (80 % des sinistres dans les systèmes sprinkleurs) mais aussi la plus dangereuse, survient avec l’apparition de dépôts (couches de tartre, boues, produits de corrosion). Dans ce type de corrosion, la qualité de l’e...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°419 - janvier 2006 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :