Mobilisation contre les TMS

Date de publication : 01/04/2007  |  Auteur : Isabelle Coune

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) sont dus à des hypersollicitations articulaires. En augmentation de 20 % par an, ces pathologies sont les plus pourvoyeuses de handicaps dans les entreprises. Elles ont des répercussions fortes : absentéisme, arrêts de travail, désorganisation des ateliers, perte de savoir-faire, gestion des restrictions d’aptitude, voire des inaptitudes au moment de la reprise, crainte de récidive, aménagement des postes de travail… De plus, ces maladies engendrent des coûts conséquents dont les taux de cotisation pour les accidents du travail et maladies professionnelles (ATMP) ne représentent que la partie émergée de l’iceberg. Elles entraînent des arrêts de longue durée, 215 jours en moyenne. En 2003, le coût moyen pour l’entreprise d’une maladie pour TMS était de 18 000 euros. Constituant les trois quarts des maladies professionnelles reconnues en France, les TMS constituent aujourd’hui une priorité du ministère du travail dans le cadre du plan santé tra...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°432 - avril 2007 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :