Le brouillard d'eau à l'étude

Date de publication : 01/02/2001  |  Auteur : Marc Bohy

Photo Profog
Photo Profog
L' idée d'utiliser le brouillard d' eau pour éteindre les incendies n'est pas nouvelle. Les années soixante avaient vu plusieurs études mises en chantier sur le sujet. Les applications envisagées concernant principalement les incendies en milieux clos, l'avènement des halons dans l'extinction gaz mit un terme aux études engagées. Pas étonnant dans ces conditions que la limitation puis l' interdiction de ceux-ci provoquent aujourd'hui un regain d'intérêt pour l'eau brumisée. En juin dernier, la SFPE (Society of Fire Protection Engineers) Chapitre Français organisait une journée d'étude sur le sujet. Pour Jean-Pierre Vantelon, directeur du Laboratoire de combustion et de détonique du CNRS à Poitiers, le brouillard d'eau dispose de qualités uniques en extinction: par son pouvoir de refroidissement (puits de chaleur) , par le déplacement de l' oxygène (effet de chasse) et par l'atténuation du rayonnement. Les recherches menées par le Laboratoire depuis les années quatre-vingt ont montré...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°370 - février 2001 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :