« Il ne faut pas perdre de vue l'objectif de l'hôpital qui est de soigner les gens »

Date de publication : 23/05/2017  |  David Kapp

« Avant même les attentats de Charlie Hebdo, nous avions été avertis par les autorités de tutelle de la menace terroriste. Aujourd’hui, on nous dit qu’elle s’installe dans la durée et les établissements de soins constituent une énorme cible molle. On sort d’une vingtaine d’années où on a essayé de tourner les établissements de soins vers la ville, même les hôpitaux psychiatriques ont fait des efforts pour sortir de l’image un peu carcérale. »L’hôpital était déjà confronté à une hausse d’agressivité et parfois victime d’incivilités.Dans certains cas, les hôpitaux ont même pu faire l’objet de véritables attaques par des bandes organisées.À la suite du courrier conjoint des ministères des Affaires sociales et de l’Intérieur en novembre 2016, suivi par une instruction technique (.pdf), il a été demandé à tous les établissements de réaliser un plan de sécurisation (PSE) pour juin 2017, explique Agnès Gateau.Ce plan est à deux vitesses : d’un côté augmenter le niveau ordinaire de sécurit...
Contenu réservé
Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :