Eaux souterraines et pollution

Date de publication : 01/05/1998  |  Latron Tanguy

Photo agence de l'eau Seine Normandie
Photo agence de l'eau Seine Normandie
Le contexte géologique du sous-sol permet très souvent la formation de nappes. En effet, le sous-sol est un milieu hétérogène, souvent poreux ou fissuré, donc perméable à l'eau. L'alternance de terrains de perméabilités différentes permet l'accumulation d'eau dans les pores et les fissures des terrains les plus perméables ainsi que la formation de nappes. Cette accumulation d'eau dans le sous-sol, sur des surfaces et des épaisseurs parfois très importantes, permet la constitution de considérables ressources en eau. Toutes les nappes ne sont cependant pas exposées de la même manière aux pollutions. La sensibilité d'une nappe peut se définir comme son aptitude à recevoir et transmettre une pollution. Cette aptitude est fonction de nombreux facteurs tels que le contexte géologique et hydrogéologique. Le principal est la nature des formations géologiques sus-jacentes qui constituent ou non une protection vis-à-vis des pollutions venant de la surface.Autre facteur : la profondeur de la n...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°343 - mai 1998 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :