Catastrophes naturelles : l’avocat au secours de la gestion des risques

Date de publication : 28/06/2017  |  Auteur : Patrice Grenier, Cabinet Grenier avocats

Photo Grafikplusfoto/Fotolia.com
Photo Grafikplusfoto/Fotolia.com

Les catastrophes naturelles sont bien souvent synonymes de force majeure ou d’imprévision. Inattendues, elles viennent perturber la bonne exécution des contrats avec pour conséquences d’entraîner leur retard, voire leur annulation. Mais il est un type de contrat qui ne les écarte pas, bien au contraire : le contrat d’assurance. L’intérêt de celui-ci pour les risques tels que les catastrophes naturelles confine parfois à l’obsession. Et dans le cas développé ici, c’est bien du contrat d’assurance souscrit qu’est venue une question juridique des plus intéressantes.


Le 26 décembre 2004 un tsunami ravageait l’usine d’une filiale d’un grand groupe français située sur les côtes de l’île de Sumatra causant la mort de plusieurs centaines de salariés et de leurs fam...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°534 - Juillet - Août 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 7 €
Pour lire la suite :