Véhicules électriques et risque incendie

Date de publication : 07/03/2017  |  Auteur : Gaëlle Carcaly

Photo Renault
Photo Renault
Modification du climat, prix fluctuant du pétrole, effet de la taxe carbone et de la réglementation et enfin aspect image, l’essor des véhicules électriques n’en est qu’à son début. Boostée par l’apparition de la technologie lithium-ion qui a multiplié par quatre la performance des batteries par rapport au plomb, l’utilisation de batteries a également changé la nature du risque en cas d’incendie. Et soulevé de nombreuses questions de sécurité. « La prise de conscience d’une vraie problématique de sécurité est apparue vers les années 2006, 2007, quand les principaux constructeurs d’ordinateurs portables et de batteries ont dû rappeler des produits à cause des batteries », raconte Guy Marlair, référent technique au sein de la direction des risques accidentels de l’Ineris et responsable d’axe de recherche dans le domaine de la sécurité des procédés et des systèmes. Aujourd’hui encore, les explosions de batteries de téléphone portable ou les incendies de voitures électriques font immédi...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°531 - Mars 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :