Systèmes sprinkleurs : les différentes corrosions

Date de publication : 01/12/2006  |  Rédaction

La corrosion d’un matériau est conditionnée par trois facteurs : le matériau, la surface et son milieu. Les réseaux sprinkleurs sont la plupart du temps conçus en acier. En contact avec l’eau, leur corrosion est d’autant plus inévitable que l’eau y est stagnante.  Ces réseaux sont soumis à différents types de corrosions. Certains phénomènes complexes peuvent même se combiner entre eux.Ainsi,la corrosion est possible dans tous les types d’eau :l’entartrage est lié à la composition de l’eau, l’embouage et aux matières en suspension. Ces deux derniers, s’ils dépendent de la qualité de l’eau,contribuent et accélèrent bien souvent la corrosion.  Les trois principaux types La corrosion électrochimique  C’est la corrosion au sens strict.Toutes les eaux contiennent de l’oxygène dissous ; celui-ci est le corrosif principal. La corrosion électrochimique est la conséquence de l’oxydation naturelle du métal par suite d’une réaction avec un agent oxydant (l’eau).   Dans l’ea...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°428 - décembre 2006 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :