Rendre l’évacuation 100 % accessible

Date de publication : 11/09/2017  |  Auteur :Bernard Jaguenaud

Photo M.Dörr & M.Frommherz/Fotolia.com
Photo M.Dörr & M.Frommherz/Fotolia.com
La loi de 2005 introduit deux notions. Primo, une vision extrêmement large du handicap, en révélant le caractère protéiforme des déficiences qui peuvent être d’ordre « physique, mental, psychique, sensoriel ou cognitif ». Selon cette acception, près de 12 millions de personnes, soit près de 20 % de la population française, présenteraient un handicap permanent (40 % si l’on inclut les situations temporaires). Secundo, en évoquant la notion d’interaction limitée avec le contexte (social et les facteurs environnementaux), la loi Handicap ne stigmatise plus tant l’inadaptation de la personne que l’inadéquation de son environnement immédiat. Appliquée à la problématique de l’évacuation, il s’agit, pour le responsable sécurité, de tenter d’adapter techniquement au mieux le bâtiment aux multiples situations de handicap. Si près de 80 % d’entre elles demeurent invisibles (dont notamment les problèmes auditifs), les éléments défavorables qui nous intéressent dans le cadre de l’évacuation se...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°535 - Septembre 2017 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :