Les vêtements de signalisation à haute visibilité

Date de publication : 01/04/2007  |  David Kapp

Toute personne intervenant à pied sur le domaine routier à l’occasion d’un chantier ou d’un danger temporaire doit revêtir un vêtement de signalisation à haute visibilité de classe 2 ou 3, conforme aux spécifications de la norme NF EN 471. Les intervenants de courte durée peuvent se contenter d’un vêtement de classe 1*. En pratique, un chef d’établissement doit réaliser une évaluation des risques en privilégiant la protection collective sur la protection individuelle. Si la situation s’y prête, il doit mettre à la disposition de son personnel une tenue de signalisation haute visibilité. Ce peut être le cas, si son personnel est amené à travailler ou à circuler dans des zones de chantiers, de livraison ou de génie civil. La signalisation est l’une des caractéristiques soulignées dans une recommandation de la CNAMTS sur les vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics1. Le choix de ces vêtements est dicté par 3 paramètres :...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°432 - Avril 2007 -

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :