L’éclairage des lieux de travail

Date de publication : 01/09/2005  |  Rédaction

Les conséquences de conditions de vision défavorables sont souvent sous-estimées. Fatigue inutile, perte de concentration, multiplication des erreurs, perturbation de l’humeur à long terme… partout où l’on travaille, l’éclairage doit répondre à des impératifs de : performance visuelle. En facilitant l’exécution d’une tâche, un bon niveau d’éclairement contribue à la productivité, notamment en réduisant la fatigue,les erreurs et,en conséquence, le nombre d’accidents (un peu raccourci : causes puis conséquences) ; confort visuel. Fournir un niveau moyen d’éclairement ne suffit pas. Il est également indispensable de veiller à disposer d’une bonne qualité de la lumière émise par les sources, à l’uniformité de l’éclairement et à l’équilibre des luminances, notamment pour éviter les éblouissements. Cette fiche présente les principes de base en matière d’éclairage des lieux de travail. La performance visuelleSelon l’article R. 232-7-1 du code du travail (cf. encadré Les textes de réfé...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°415 - septembre 2005 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :