Bornes et herses anti-véhicules

Date de publication : 01/04/2005  |  Rédaction

Herse à pics pour un passage fermé dans un seul sens. Photo DIRICKX
Herse à pics pour un passage fermé dans un seul sens. Photo DIRICKX
En installant un obstacle physique, il est possible d’établir une première ligne de défense contre l’intrusion d’un véhicule dans un périmètre donné, voire d’interdire son évasion d’un terrain protégé. En pratique, de nombreux dispositifs permettent d’assurer la maîtrise d’accès à une voie publique ou privée. Bloc de béton, chaîne, barrière, portique, herse, borne fixe ou escamotable… le choix de l’obstacle dépend, bien sûr, de ce qui doit être protégé, contre qui et contre quoi. Dans cette perspective, un véhicule représente une menace nettement identifiée. Il est en effet possible d’utiliser sa masse, par exemple pour fracasser une vitrine (véhicule bélier), ou sa capacité à transporter les équipements nécessaires à la réalisation d’un acte malveillant (vandalisme, vol, etc.) ou de terrorisme.Une large palette de besoinsParmi les nombreux dispositifs anti-véhicules existants à ce jour, certains ont été spécifiquement conçus pour répondre à des problématiques d’intrusion justifiant...
Contenu réservé

Article paru dans Face au Risque n°412 - avril 2005 - achetez ce numéro

Prix de l'article : 10 €
Pour lire la suite :