Sélection de produits septembre 2017

Date de publication : 11/09/2017  

Produits

Impression 3D de couteaux de sécurité

Fabricant de couteaux de sécurité, Mure & Peyrot conçoit depuis quelques années ses prototypes par impression 3D. Ousmane Gallokho, responsable R&D et qualité au bureau d’études, recherche et développement de Mure & Peyrot nous explique les avantages de cette technique relativement récente.

Pourquoi avoir choisi l’impression 3D ?
Ousmane Gallokho. Nous avons commencé il y a trois ou quatre ans avec l’achat d’une première imprimante 3D pour notre usine de Bordeaux, suivie d’une deuxième machine, en 2016, équipée d’une technologie plus récente pour créer des formes plus variées. L’utilisation de l’impression 3D est aujourd’hui systématique pour les prototypes de chaque nouveau produit et pour chaque modification sur l’ensemble de la gamme ou pour des projets inhabituels.

Comment fonctionne l’impression 3D ?
O. G. Il existe deux technologies dans nos locaux. La première, le dépôt de fil, a pour principe l’extrusion d’une bobine de fil plastique. Celui-ci passe dans un extrudeur qui va fondre le plastique et, grâce à une petite buse, imprime couche par couche. Selon le fichier généré par l’ordinateur, l’imprimante reproduit la forme du logiciel. Le plateau descend d’un cran pour que la buse suive le chemin nécessaire pour remplir la forme voulue. La deuxième technologie utilise un bac de résine photosensible avec une base liquide qui durcie au laser ultraviolet. Le plateau se relève pour remplir la forme désirée.

Quels sont les avantages de cette technique d’impression ?
O. G. En termes de conception, le temps de fabrication est beaucoup plus rapide. Un produit peut être imprimé dans la journée avec la possibilité d’y ajouter des modifications sans risque. Cela évite d’engager des frais d’outillages en cas d’essais infructueux, alors que, pour une fabrication classique, la conception d’un moule nécessite sept semaines sans compter les essais outillages, l’ajustement… Certains projets peuvent durer jusqu’à un an de travail.

impression 3d

L’impression 3D engendre également une réduction des coûts de plusieurs milliers d’euros. Par exemple, dans le cas de moule pour du prototypage, cela peut facilement coûter jusqu’à 30 000 € en fabrication traditionnelle contre un à quelques centaines d’euros en impression 3D.

Quels sont les développements possibles avec l’impression 3D ?
O. G. Nous réfléchissons à l’achat d’une imprimante bi-matière, certaines se rapprochant déjà des cadences de production, ainsi qu’au développement de prototypes d’outillages pour la production, ce qui permet de réduire encore plus les coûts de conception.

3d

Propos recueillis par Valérie Dobigny

Odice, spécialiste en protection passive contre le feu, propose la gamme complète de grilles de transfert résistant au feu, Ventilodice. Ces grilles permettent une libre circulation de l’air à température ambiante au travers de constructions (murs, parois, portes…) tout en offrant une protection efficace en cas d’incendie. Les profils gonflent sous l’effet de la chaleur et empêchent les flammes et les fumées de passer au travers de la grille. Les grilles Ventilodice ont été testées suivant le programme thermique conventionnel de courbe d’échauffement lent.

odice

H4D, société de télémédecine, a développé une cabine médicale connectée à destination des entreprises : la Consult Station. Les salariés prennent connaissance de leur état de santé dans leur entreprise au travers de la télémesure grâce à un écran qui guide le patient à prendre ses constantes physiologiques ou réaliser des tests visuels et auditifs. Il peut également consulter un médecin à distance dans les mêmes conditions qu’en cabinet. Le service d’H4D vient en complémentarité de la médecine du travail. Le salarié a accès à ses données sur une plateforme sécurisée.

h4d

Groom, entreprise française, a conçu et installé le système de ferme-porte débrayable de l’Ephad de Nérac (lot et Garonne). Relié au système de détection incendie de l’établissement, il est utilisé en complément de l’installation de sprinkleurs résidentiels. Cette installation a été mise en service par la société CLF Satrem (groupe Gorgé). 

Paxton

Paxton lance la platine Net2 Entry Touch, un système de contrôle d’accès. L’écran tactile couleur de 17,78 cm (7 pouces) comporte des options de personnalisation. Le Net2 Entry peut être utilisé sur de nombreux sites : bâtiments commerciaux, installations de loisirs et hôtels. La fonctionnalité avancée et l’utilisation intuitive de Net2 Entry Touch offrent une option haut de gamme en matière de sécurité, dans le cadre de la gamme Net2 Entry. La nouvelle platine tactile est proposée en trois variantes : montage encastré, en surface et capot anti- pluie.