Sécurité privée : une assurance RC cousue main

Date de publication : 11/09/2017  |  Propos recueillis par Bernard Jaguenaud

Sécurité privée : une assurance RC cousue main

Entreprise

En plein essor, le secteur de la sécurité privée évolue et se diversifie. À côté des métiers traditionnels de surveillance, de gardiennage et de filtrage, se développent les activités liées au système de sécurité. Entretien avec Loria Mebarki, souscripteur Responsabilité civile professionnelle chez Beazley France, qui propose depuis peu une assurance RC spécialement dédiée à la profession.

Pourquoi ce nouveau produit chez Beazley ?
Loria Mebarki. Beazley a enrichi son offre RC professionnelle avec ce nouveau produit destiné au secteur de la sécurité privée pour deux raisons. Premièrement, c’est un effet du marché. Le secteur est en pleine croissance depuis 2015. Deuxièmement, c’est pour répondre à un besoin de nos courtiers. On a eu des demandes de la part de notre réseau de courtage pour pouvoir se positionner sur ce type de risque.

Quelles sont les caractéristiques de cette assurance RC ?
L. M. C’est une offre construite spécifiquement pour le secteur, avec des garanties dédiées. Concernant la responsabilité civile professionnelle, nos principales garanties sont : la faute professionnelle (l’erreur, l’omission ou la négligence) ; le défaut de performance, qui peut se traduire par le non-respect d’un délai d’intervention ; la perte de clés ou de documents confiés ; les produits défectueux, notamment pour tout ce qui est installation de système d’alarme ; et entre autres, la RC professionnelle liée à la sécurité des données, la RC Cyber, qui est incluse automatiquement dans notre contrat.

Qu’est-ce que la RC Cyber ?
L. M. C’est vraiment la proposition de valeur de notre offre. On a des garanties qui s’adressent à toutes les activités du secteur de la sécurité privée, sachant qu’on a de plus en plus de sociétés qui se développent en lien avec les systèmes de sécurité, comme la télésurveillance, la vidéosurveillance, etc. C’est un secteur d’activité qui collecte et qui traite des données sensibles, où la RC Cyber prend tout son sens.

Pourquoi avoir intégré cette RC Cyber de manière automatique ?
L. M. On a proposé l’inclusion automatique de cette RC Cyber au contrat car aujourd’hui on a une dépendance à l’informatique et aux nouvelles technologies accrue. Il y a aussi une nouvelle contrainte réglementaire, le RGPD, qui se profile. Toutes les entreprises, quelle que soit leur activité ou leur taille, sont concernées par ce règlement. On a voulu proposer dès maintenant à nos clients, qui sont assez exposés à ce texte du fait de leur activité, un produit dont ils vont avoir besoin dans quelques mois.

Du côté des responsabilités, quelles spécificités présente la RC Cyber ?
L. M. On prend en charge la responsabilité, et donc la faute éventuelle, du préposé. Sur la partie RC liée à la protection des données, on prend en charge la réclamation de tiers suite à la perte de données. On prend aussi les réclamations liées à la défaillance de la sécurité informatique de nos clients, mais également toutes les réclamations liées à l’obligation de notification. Si notre client n’avertit pas les tiers qu’il y a une fuite de données, nous prenons en charge cette obligation.

Prenez-vous en compte le phénomène de la sous-traitance ?
L. M. On s’est posé la question, étant donné que le secteur de la sécurité privée fait beaucoup appel à la sous-traitance. On a fait le choix d’assurer les sous-traitants.