Sélection de produits décembre 2017

Date de publication : 06/12/2017  

Sauvetage périlleux

Le 20 septembre 2017, de nombreux pompiers secouristes spécialisés dans le sauvetage en montagne et en milieux périlleux se sont réunis au centre de formation Petzl à Crolles (Isère) pour tester et se former sur de nouvelles techniques et méthodes de sauvetage en hauteur. La journée était répartie en trois thématiques :

  • l’intervention sur highlines, discipline sportive en plein essor qui consiste à marcher sur une sangle tendue au-dessus du vide ;
  • la gestion de l’interface entre hélicoptère, secouriste, victime et paroi ou pylône dans des secteurs spécifiques comme sur des éoliennes, par exemple pour secourir des techniciens en cas de malaise. Matthieu Peyrot, coordinateur HSQE de RES, entreprise qui développe et exploite des parcs éoliens terrestres, regrette « un manque d’uniformisation de l’organisation des secours entre le département et la filière éolienne. Les contraintes, comme la fermeture des accès, en cas de maintenance, doivent être anticipées pour fluidifier l’intervention des secouristes » ;
  • l’utilisation de drones pour la recherche de victimes.
Photo Face au Risque/V. D.
Photo Face au Risque/V. D.

Utilisation de drones

Le drone devient peu à peu l’allié des secouristes. Outre son utilisation simple et rapide à mettre en oeuvre, il permet de réduire le nombre de personnel engagé pour de la reconnaissance ou du sauvetage à victimes. Des drones équipés de caméras thermiques peuvent géolocaliser la victime et indiquer le cheminement pour des lieux difficiles d’accès. « Cela évite des risques inutiles pour les secours », précise le lieutenant-colonel Roland Mijo, responsable des formations secours en montagne et secours en milieux périlleux à l’École d’application de sécurité civile (Ecasc). Les sapeurs-pompiers se forment de plus en plus à ces nouvelles techniques qui peuvent intégrer des photos, des vidéos, des outils comme des filins pour transporter des équipements. Actuellement, l’utilisation du drone se limite à quelques Sdis mais « il tend à se développer et va devenir une priorité pour l’ensemble des départements », souligne Roland Mijo.

V. D.

Ford

Ford a mis au point une casquette connectée et intelligente afin de réduire les accidents dus à la somnolence au volant. Elle est capable de détecter les signaux de fatigue et d’alerter le conducteur lorsqu’il s’endort au volant. Équipée d’un accéléromètre, d’un gyroscope et d’un processeur, elle détecte et analyse les mouvements de la tête, associés aux signes de somnolence puis avertit le conducteur pour qu’il fasse une pause. Le dispositif active trois signaux : une vibration, un son d’alerte et une lumière clignotante. 

Paxton a annoncé l’intégration de son système de contrôle d’accès en réseau, Net2, avec le système de reconnaissance automatique des plaques d’immatriculation (ANPR) de Hikvision. Cette intégration permet aux nouveaux et anciens systèmes ANPR d’Hikvision, d’être utilisés avec Net2, afin de contrôler un portail ou une barrière en associant le numéro d’immatriculation de la voiture d’une personne, à ses références d’accès avec carte ou porte-clés en plusieurs formats, qui utilisent l’interface Wiegand. L’utilisateur ne quitte plus le véhicule pour ouvrir le portail ou la barrière. 

Paxton

Sogelink complète sa démarche de gestion du risque amiante avec Amiante360-Exposition, destinée à faciliter le suivi des chantiers et des expositions du personnel dans le cadre d’opérations de déconstruction et de désamiantage. Avec cette plateforme collaborative, les entreprises peuvent générer leurs documents de chantiers en quelques clics, gagner du temps dans la gestion des chantiers et le suivi des expositions, échanger avec les différents interlocuteurs, centraliser leurs données amiante, respecter la réglementation en vigueur, tracer et archiver leurs documents amiante. 

Crisotech a créé une salle de crise type pour préparer les entreprises à répondre à des objectifs de meilleure coordination, de réactivité et de rapidité dans la prise de décision. Cette salle intègre tous les moyens de communication nouvelle génération : ordinateurs reliés à la fibre optique et au réseau sécurisé, pieuvres analogiques ou bluetooth pour les téléconférences, rétroprojecteurs, destructeurs de documents, écrans, matériels de vidéoconférences… Avec des murs en ardoise magnétique, modulables et effaçables, cette salle de crise dispose de tous les supports nécessaires à l’inscription des items d’une gestion de crise : cartes, numéros utiles, parties prenantes, situation, anticipation, niveau de crise, plan d’action.

Crisotech