Échauffement climatique

Date de publication : 22/06/2017  |  Auteur : D.K

Photo M.studio/Fotolia.com
Photo M.studio/Fotolia.com
En se retirant de l’accord de Paris, Donald Trump envoie un message pitoyable au monde. Partout cela a été signalé. Le président français lui a même répondu assez ironiquement. Pourtant le message du président américain est sans doute destiné à son seul auditoire : ses électeurs, minoritaires y compris dans le pays qui l’a élu. Un peu partout, la résistance s’organise. La Californie, l’État de New York ou encore celui de Washington annoncent créer une alliance pour le climat. États dirigés par des élus démocrates, ils flattent eux aussi, comme leur président, leur électorat. Des villes leurs emboîtent le pas. Mais qu’il s’agisse de pays, d’États ou de villes, tout cela n’aura pas autant d’impact que la même décision prise par le conseil d’administration d’une entreprise. Car tout le monde a beau s’agiter, c’est du côté des entreprises que les ralliements sont les plus décisifs. Si les États peuvent voter des lois favorables à l’accord de Paris, les entreprises peuvent les défaire, l...
Contenu réservé

Actualité parue dans Face au Risque n°Lettre Droit & Réglementation n°46 -

Prix de l'actualité : 1 €
Pour lire la suite :