Travaux en hauteur : les blessures des cordistes

Date de publication : 11/07/2017  

Comment mieux prévenir la santé des cordistes ? C’est l’objectif de l’étude menée par l’Université de Lyon 1 et soutenue par la fondation Petzl dont les résultats ont été présentés le 4 juillet 2017. Cinq cents cordistes ont été interrogés entre mai et octobre 2016 pour déterminer qui ils sont, comment ils travaillent, à quels types de blessures ils sont exposés. On compte en France 8 500 cordistes dont la moitié serait du personnel intérimaire. C’est une population masculine (seulement 2 % de femmes), jeune (34 ans en moyenne) et sportive. 38,5 % d’entre eux ont été victimes d’une ou plusieurs blessures au cours des 12 derniers mois, en particulier aux lombaires, aux épaules et aux mains, dont 49 % ont conduit à un arrêt de travail. Il ressort de l’enquête que la diversification des activités sur cordes et la récupération physique et mentale sont des principes à mettre en oeuvre pour limiter l’usure professionnelle ainsi qu’une amélioration des équipements utilisés.