Travailler dans le froid

Date de publication : 13/01/2017  

Photo Ilkercelik/Fotolia
Photo Ilkercelik/Fotolia

Pendant la période hivernale, des salariés exerçant leur activité à l’extérieur, de manière ponctuelle ou régulière, peuvent se trouver confronter à des températures basses. Des conditions climatiques qui ne sont pas sans incidence sur leur santé et les risques auxquels ils sont confrontés.

Risques

  • Accidents (glissades, chutes de plain-pied…)
  • Engourdissements, engelures…
  • Perte de dextérité
  • Difficulté à se déplacer
  • Augmentation des troubles musculo-squelettiques
  • Hypothermie (état pouvant aller d’une perte de conscience momentanée au coma dans les cas les plus graves)
  • Aggravation de certains symptômes en cas d’altitude (hypoxie, diminution de l’oxygène dans les tissus)
  • Pénibilité et fatigue accrues
  • Maladies respiratoires

Prévenir

  • Évaluer les risques et vérifier qu’ils ont été répertoriés dans le document unique d’évaluation des risques
  • Distinguer les situations de travail en extérieur du travail en ambiance froide
  • Suivre l’évolution des conditions climatiques
  • Tenir compte du vent (qui augmente la sensation de froid) en utilisant l’indice de refroidissement éolien établi par les météorologues canadiens
  • Organiser mieux les tâches et les roulements pour éviter les expositions trop longues
  • Éviter les situations de travail isolé, les activités physiques intenses, les horaires les plus froids de la journée
  • Informer et former les salariés aux risques
  • Prévoir des tenues de travail adaptées en privilégiant l’empilage de couches
  • Prévoir des équipements de protection individuels (EPI) adaptés au froid : gants, bottes, casques…
  • Prévoir des pauses régulières avec des boissons chaudes

Symptômes de l’hypothermie

  • L’hypothermie se produit lorsque la température du corps descend en dessous de 35 °C
  • Frissons
  • Désorientation, confusion
  • Peau froide
  • Manque d’énergie

Source : Travail au froid, dossier INRS (www.inrs.fr)