Siemens signe une charte de cybersécurité avec ses partenaires

Date de publication : 23/02/2018  |  G.C.

Siemens signe une charte de cybersécurité avec ses partenaires

À l’occasion de la Conférence de Munich sur la sécurité, Siemens et huit de ses partenaires du secteur ont signé, le 19 février 2018, la première charte conjointe visant à renforcer la sécurité des systèmes d’information.

Élaborée à l’initiative de Siemens, la Charte de confiance plaide en faveur de l’instauration de règles et de normes contraignantes en matière de cybersécurité. Les autres signataires sont l’entité qui organise la conférence de Munich sur la sécurité (Munich Security Conference – MSC) ainsi que les entreprises Airbus, Allianz, Daimler, IBM, NXP, SGS et Deutsche Telekom.

La Charte cible dix champs d’action dans lesquels les autorités publiques et les entreprises doivent s’impliquer. Elle appelle par exemple à :

  • la création de ministères dédiés à la cybersécurité dans les gouvernements;
  • l’instauration de la fonction de responsable de la sécurité de l’information (Chief Information Security Officer) dans les entreprises;
  • des certifications obligatoires délivrées par des instances indépendantes pour les infrastructures et les solutions critiques, notamment dans les situations pouvant présenter des dangers pour l’homme, par exemple les voitures autonomes ou encore des robots qui collaboreront demain avec les humains dans les processus de production;
  • des formations qui prennent en compte les enjeux de la cybersécurité.

Selon Wolfgang Ischinger, qui présidait la Conférence de Munich sur la sécurité :

« Les autorités publiques ont un rôle de premier plan à jouer en réglementant les échanges dans l’espace numérique. Mais c’est aux entreprises qu’il revient de définir et de mettre en application des normes afin de façonner le cyberespace de demain. Voilà pourquoi cette charte est essentielle. »

Selon le rapport de l’ Enisa sur les menaces cybernétiques, le préjudice lié aux attaques dirigées contre les systèmes d’information s’élevait au total à 560 Mds € en 2016.